100643 interviews créées 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


Interview à:

Thomas C Durand [thomasd] 


ÉCRIRE
Comment avez-vous commencez à écrire? Qui vous lisait au début?
J'ai commencé à écrire un samedi après midi. Il faisait un temps de chien dehors, ce devait être la fin de l'automne. Je venais de finir le Seigneur des Anneaux. Au début, c'est simple, personne ne me lisait. Ensuite ça a été la famille, quelques amis au lycée. Ils ont été gentils, ils ne m'ont pas dit que c'était très mauvais, alors j'ai persévéré.
Quel est votre genre favori? Un lien où l'on peut voir ou lire quelque chose au sujet de vos oeuvres récentes?
J'ai quelques textes publiés sur le proscenium.com http://www.leproscenium.com/PresentationAuteur.php?IdAuteur=896
Quel est votre processus créatif? Qu'arrive-t-il avant que vous ne vous asseyiez à écrire?
J'ignore ce qu'est le processus créatif. J'ai juste envie d'écrire des histoires. Il y a deux cas de figure : ou bien c'est un texte théâtral, et alors je vois plus ou moins clairement le jeu de scène des personnages, ou bien c'est un roman/nouvelle, et comme j'écris de la fantasy ou de la science fiction, c'est plus une ambiance, un cadre, des personnages et une intrigue. Je n'ai pas une grande imagination visuelle.
Quel type de lecture active le plus l´envie d´écrire?
Tout ce qui est très bon ou très mauvais. Dans le premier cas, il est stimulant d'essayer d'obtenir un résultat approchant, dans le deuxième, c'est rassurant de se dire qu'on peut faire mieux.
Quels sont, selon vous, les ingrédients de base d´une histoire?
Des personnages crédibles dont on veut savoir ce qui va bien pouvoir leur arriver.
À quelle personne êtes-vous le plus à l'aise : À la première ou à la troisième personne?
Je ne me suis jamais trop frotté à la première personne. Cela implique des contraintes fortes, trop fortes, je trouve, pour être compensées par la dimension introspective. Parce que, pour l'instant, je n'ai pas spécialement envie d'être introspectif dans mes écrits.
Quels écrivains admirez-vous le plus?
Tolkien m'a donné envie d'écrire. Pratchett m'a montré qu'on pouvait faire rire en deux lignes. Il y en a plein d'autres qui ont nourri mon imaginaire, et encore plus qui mériteraient que je me plonge dans leurs œuvres.
Qu'est-ce qui rend crédible un personnage? Comment créez-vous les vôtres?
Une logique interne, peut-être une ressemblance avec des gens qu'on croise dans la vie, une idée fixe, un tic nerveux, une façon de parler, une obsession, des défauts. Là encore je n'ai pas de processus créatif. Le plus souvent les personnages émergent tous seuls, au fil des scènes, avec tout ce qui fait qu'ils sont eux.
Êtes-vous également habile à raconter des histoires oralement?
Je suis un peu acteur, si c'est la question. Pour raconter des histoires, cependant, on n'a pas encore inventé mieux que le livre, et je n'ai certes pas le talent d'être meilleur conteur que la petite voix dans la tête du lecteur, qui fait ça tellement bien, et avec une diction tellement parfaite !
Au plus profond de votre motivation, pour qui écrivez-vous?
Je ne cible aucun public, j'écris pour moi, pour m'amuser. L'idée d'une reconnaissance publique est très séduisante, mais ça n'est pas très constructif en soi. Une grande partie de ce qui plait au plus grand nombre me semble être profondément nul, à partir de là, n'est-ce pas… Voilà.
Écrit-on comme thérapie? Les conflits internes sont-ils une force créatrice?
Oui. Sans doute. Les psychanalystes le diraient mieux que moi. Ils disent tout mieux que tout le monde… Mais j'ai mieux à faire que les écouter. Ecrire par exemple.
Le feed-back des lecteurs vous sert-il?
Avoir un ou plusieurs bêtas lecteurs, c'est primordial, pour des raisons qu'on ne sait jamais à l'avance. En général, il me faut un peu de temps pour digérer correctement une critique importante, mais ensuite cela modifie mon regard sur le texte et sur mon travail. En somme, pour progresser, il faut s'ouvrir.
Vous présenteriez-vous à un concours? Avez-vous reçu des prix?
J'ai présenté quelques textes à des concours et appels à texte. J'ai reçu quelques prix, notamment le Pépin d'Argent 2011. Quand on débute, qu'on n'a pas un lectorat, qu'on doute de soi, ça peut avoir son importance. Du coup, vous savez quoi, j'organise moi aussi un concours d'écriture (théâtrale) : www.viesenscene.fr
Partagez-vous vos projets d'écriture avec une personne de confiance afin d'avoir son opinion?
Au stade de projet, les idées sont fragiles. Je préfère les laisser gagner un peu en vigueur et en complexité avant d'en parler. Le plus souvent, d'ailleurs, je n'en parle guère avant de les avoir écrite.
Pensez-vous avoir déjà trouvé « votre voix » ou en est-on toujours à la recherche?
Je ne suis pas certain de bien comprendre la question, c'est bête hein. Si par voix, on entend style, la petite musique qui accompagne le propos, je pense que oui. Mais ça ne s'est pas fait tout seul. Pour les textes de théâtre, l'évolution est moins sensible que pour les romans/nouvelles. La « voix » est venue quand j'ai cessé d'écrire "à la manière" de ce que je lisais. Aujourd'hui je m'amuse beaucoup plus en écrivant, et il paraîtrait même qu'on me reconnait au travers de mes textes, dites donc.
Vous imposez-vous une discipline, en termes de calendrier, d´ objectifs etc.?
Je profite plutôt des opportunités d'écrire que me laissent les contraintes de la vie. Et puis, je ne suis pas toujours quelqu'un de bien discipliné.
De quoi vous entourez-vous dans votre studio de travail pour favoriser votre concentration?
Tant que l'endroit est à peu près calme, que je peux disposer d'une une pièce vide, d'un ordinateur et d'un bloc note, je m'estime en bonne condition.
Écrivez-vous sur écran, imprimez-vous souvent, corrigez-vous sur papier ...? Quel processus suivez-vous?
100% du travail se fait sur écran… Tout le reste, les inévitables % qu'on n'avait pas prévus, se font sur épreuve papier.
Quels sites on line fréquentez-vous pour partager des informations ou des expériences?
Le site de Présence d'Esprit : http://presences-d-esprits.com/ Le site de Cocyclics : http://tremplinsdelimaginaire.com/cocyclics/phpBB3/ Nous préparons aussi un site sur la saga de fantasy "Les Enigmes de l'Aube" : http://www.enigmesdelaube.fr
Quelle a été votre expérience avec les maisons d´édition?
Courte. Sous forme d'une lettre, souvent. Courte aussi. Et puis un jour Thomas Riquet des Editions Asgard s'est dit séduit par "Premier Souffle". Un an plus tard, le livre est à l'impression. Il sort bientôt.
Sur quel projet travaillez-vous en ce moment?
Une comédie musicale inspirée de la légende du Joueur de flûte de Hamelin, la préparation du volume 5 d'une saga de fantasy, le rassemblement de quelques idées pour une pièce sur Internet, la composition du jury de la deuxième édition du concours que j'organise avec mon association, la rédaction d'un article scientifique…
Que me recommandez-vous de faire de tous ces textes que j'écris depuis des années mais je n'ai jamais montrés à personne?
Prendre le meilleur, le retravailler, le faire lire. Quoi d'autre ?
SCIENCE
Quelles recherches faites-vous? Quel est le noyau de vos recherches?
La physiologie végétale : comment fonctionne la plante dans son environnement. C'est un vaste champ d'étude.
Comment est un moment "eurêka"? Comment le vivez-vous?
Je vous le dirai quand ça me sera arrivé.
Doit-il y avoir davantage de financement public pour la recherche scientifique?
Naturellement. Tous les politiques le disent, même ceux qui réduisent les budgets.
Quelle est votre position personnelle sur l'utilisation d'animaux dans la recherche scientifique?
L'évolution des pratiques de laboratoire va dans le bon sens : limiter au maximum le recours au modèle animal, interdire les expérimentations cruelles, encadrer de près les protocoles. Dans la mesure où l'Homme consomme actuellement pour se nourrir des animaux sans réel besoin, leur utilisation dans le cadre de la recherche de la connaissance ne me semble pas inadmissible.
Quelle explication scientifique a la spiritualité? La religion et la science sont-elles incompatibles?
Quand la science se penche sur ces questions, elle trouve parfois des réponses, et ces réponses ne font jamais plaisir aux croyants / religieux / spiritualistes qui ont plutôt intérêt à ce que l'ignorance perdure pour avoir du grain à moudre. Aucun domaine n'est étranger à la science pourvu que les questions soient bien posées de sorte qu'une réponse soit possible.
Y a-t-il un certain secteur de connaissance qui est moralement inacceptable pour vous?
Le critère de la connaissance c'est la vérité (ou du moins la véracité), pas la moralité. La morale concerne que l'on décide de faire avec ces connaissances ou éventuellement les sacrifices que l'on consent pour l'obtenir. Ce sont des questions politiques, pas vraiment scientifiques.
Quel est le sens de la vie ? Avez-vous une réponse scientifique à cette question ?
Celui qui fait de la science dans le but de répondre à cette question a sans doute raté sa vocation. Les arts donnent sans doute plus de sens à la vie que la science, car la science doit se contenter des faits qui indiquent de plus en plus clairement que notre existence est un heureux incident, là où l'art peut imaginer des origines et des fins nouvelles tous les jours.
 

1788 visites

Whohub
[thomasd]
Thomas C Durand
France


[thomasd] Thomas C Durand
Envoyez-moi une question, commentaire, ou demandez-moi mon opinion sur quelque chose:

 
 




© Thomas C Durand
Adresse web de cette interview:http://www.whohub.com/thomasd

INVITEZ VOS AMIS     À propos de Whohub  Normes d´utilisation  FAQ  Sitemap  Chercher  Qui en ligne  EMPLOI