101691 interviews créées 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


Interview à:

Yann Houry [yann] 


ÉDUCATION
Quelles matières enseignez-vous? Quel type d´élèves avez-vous?
J'enseigne le français dans un collège.
Quelques liens où nous pourrions voir ce que vous faites ou le centre où vous travaillez?
Je vous renvoie à mon site http://www.ralentirtravaux.com.
Quelles expériences du passé vous ont mené à vous dédier à cela ? Comment s´est réveillé en vous la vocation éducatrice?
On rejoue et on corrige en permanence le passé ! Je ne sais pas si j'avais la vocation. J'ai étudié les Lettres modernes, et l'enseignement était la suite logique et inévitable. Il s'est trouvé que ça me plaisait.
Quel enseignant ou enseignante a eu le plus d´influence sur vous, et pourquoi?
Je ne me souviens pas vraiment de mes enseignants du collège ou du lycée. Ils ne m'ont pas particulièrement marqué. Je me suis même beaucoup ennuyé. En revanche, à l'université de Bordeaux III, quelques personnalités m'ont séduit intellectuellement.
Comment définiriez-vous votre philosophie enseignante?
L'enseignant doit être compétent (en lisant et travaillant sans cesse), souriant, aimable, et disponible. J'aime bien l'idée que l'enseignant doit être capable, avec quelques mots, de faire apparaître tout un univers insoupçonné, d'embarquer ses élèves. Enfin, il doit encourager ses élèves, seul le point d'arrivée comptant, non les notes jalonnant le parcours.
Quel aspect de la profession représente un plus grand défi pour vous?
Ne pas se laisser dépasser, déborder, décourager par des élèves qui n'ont pas envie d'être là, qui n'ont pas envie d'apprendre. Pour moi, il y a une contradiction dans l'enseignement : le professeur est celui qui se passionne pour sa matière, prépare, élabore dans la solitude, puis il présente son travail à ses élèves qui, qu'on l'accepte ou non (on ne peut pas confondre devoir et volition), sont libres de s'y intéresser ou pas.
Quel type de relation établissez-vous avec vos élèves?
Si l'enseignant n'a pas envie d'être là, l'élève ne peut pas apprécier l'enseignement. Le rapport à l'élève est un rapport qui inclut bonne humeur, goût pour la matière, goût de la transmission voire de la discussion.
Quel est le secret pour inspirer la curiosité pour la connaissance?
Pas de secret, hélas!Que de flops j'ai eus dans ma carrière avec des choses que j'estimais passionnantes. Inversement, un cours que je croyais raté d'avance s'est parfois révélé être un moment unique. Une chose est certaine : l'élève peut être un grand auditeur, il adore qu'on lui raconte des histoires. Il faut avoir une fois dans sa vie raconté Les Misérables ou Le Comte de Monte-Cristo.
Quel est votre critère en ce qui concerne les devoirs à la maison et l´évaluation?
Le devoir à la maison doit être sérieux, pas forcément réussi, mais fait avec le désir de parvenir à répondre aux consignes. Le reste se fait en classe. Quant aux évaluations, elles doivent être suffisamment nombreuses et variées pour qu'une ou plusieurs mauvaises notes ne viennent pas "compromettre" le bulletin.
Est-il possible d'enseigner/apprendre la créativité? Comment?
Je ne sais pas... La pédagogie différenciée avec des classes de moins de 30 et un peu de matériel informatique (des Macs bien sûr) permettraient de faire pas mal de choses.
Comment vous faites-vous respecter en classe ? Que faites-vous quand surgit un problème de discipline?
Comme rien n'est jamais acquis, c'est un travail quotidien. On obtient le respect en étant soi-même respectueux. La gentillesse et l'autorité que confère la maîtrise de sa matière mettent à l'abri de pas mal de problèmes (en tout cas dans les établissements que j'ai fréquentés). Si, malgré tout, un problème survient, on peut choisir de le régler après coup, une fois la pression retombée, dans le calme et hors du spectacle de la classe.
Comment individualisez-vous l'enseignement? Comment maîtrisez-vous les différents niveaux des étudiants d'une même classe?
Mes expériences en pédagogie différenciée n'ont pas toujours été très réussies, si bien que je suis revenu à un enseignement tout à fait traditionnel. Il y a plusieurs raisons à cela, notamment le fait qu'on ne s'improvise pas apprenti pédagogue, et surtout tout seul, sans formation, de façon isolée dans un établissement (les différentes pratiques des enseignants déstabilisant les élèves). Pour pallier les problèmes dus à l'hétérogénéité des élèves, ceux qui le souhaitent peuvent m'écrire un mail pour obtenir de l'aide ou utiliser le forum que j'ai mis en place, mais ce n'est pas non plus un très gros succès. Je vais me pencher là-dessus l'an prochain.
Qu'attendez-vous de vos superviseurs? Quelles qualités évaluez-vous chez la personne qui dirige le centre?
J'attends de mon chef d'établissement qu'il mette tout en œuvre pour que le travail pédagogique se fasse dans les meilleures conditions. Cela signifie qu'il obtient ou essaie d'obtenir de l'Inspection académique des heures, des moyens, etc. Il doit pouvoir favoriser l'adoption des nouvelles technologies (il y a là peut-être un autre combat à mener : obtenir du Conseil général un matériel informatique digne de ce nom). Sa connaissance des textes doit lui permettre de suggérer à l'enseignant de faire telle ou telle chose pour réaliser tel ou tel projet. En somme, il a un certain intérêt pour ce que font les enseignants de son établissement. Je ne m'en suis pas toujours aperçu, mais beaucoup de chefs d'établissement "protègent" les enseignants des intrusions du monde extérieur, comme les parents qui viennent râler pour un oui ou pour un non...
Quels sujets à débat sur l'enseignement sont du plus grand intérêt pour vous?
Je ne sais pas si c'est un débat, mais il me semble qu'on commence à entendre des voix affirmant qu'on ne peut pas faire des économies dans certains domaines (en tout cas pas aveuglément) comme dans l'éducation ou la santé. Or je suis persuadé que le domaine de l'éducation sera un jour déclaré sinistré. On aura fait beaucoup de tort aux élèves mais aussi aux enseignants. Imaginez des classes à 30 et plus dans lesquelles de jeunes enseignants, parfois à cheval sur deux ou trois établissements, ont été catapultés, à 800 km de chez eux. Parfois ce sont même de jeunes agrégés qui commencent à 1300 €... Autre chose. Je regrette que certaines pratiques aient la vie si dure. J'ai remarqué, il y a quelque temps, qu'on parlait déjà de pédagogie différenciée dans les années 70, qu'on en parle encore, et que cela ne se fait toujours pas... Enfin, je remarque que personne (gouvernement, conseil général) n'est prêt à faire les efforts nécessaires pour que les nouvelles technologies soient réellement adoptées. On compte trop souvent sur la bonne volonté des uns et des autres, sur des emplois précaires pour faire le travail d'un ingénieur réseau, etc.
Serait-il bon que les enseignants aient un stimulant économique en fonction des résultats scolaires de leurs élèves?
Non, cent fois non. Quelle performance scolaire susceptible d'être rétribuée peut-on attendre d'un enseignant ? À quel point l'enseignant peut-il se transformer en Dr Frankenstein pour obtenir de ses élèves qu'ils réalisent ce qu'ils ne veulent pas ou ne peuvent faire ? On peut m'augmenter de 300 %, je ne parviendrai jamais à être dans la performance avec des élèves en rupture totale avec l'école ou avec des élèves pour lesquels les parents ont refusé l'entrée en SEGPA... L'éducation n'est pas mesurable financièrement. En pariant sur l'éducabilité de tous, on s'interdit de penser que ce qui compte est le résultat, la performance mais bien la tentative et le travail réalisé. On a parfois réussi très peu, et c'était déjà énorme, inespéré dans certains cas. Je suis pratiquement certain que les gens qui proposent ce type de rémunération en fonction des résultats imaginent des classes entières de petits blondinets tous excessivement désireux d'être stimulés par des enseignants qui ne se donnent pas les moyens de le faire. C'est, en plus d'être à côté de la plaque, une attaque en règle du monde enseignant.
 

2398 visites

Whohub
[yann]
Yann Houry
Bar sur Aube, France


[yann] Yann Houry
Envoyez-moi une question, commentaire, ou demandez-moi mon opinion sur quelque chose:

 
 




© Yann Houry
Adresse web de cette interview:http://www.whohub.com/yann

INVITEZ VOS AMIS     À propos de Whohub  Normes d´utilisation  FAQ  Sitemap  Chercher  Qui en ligne  EMPLOI